Liposuccion

Saviez-vous que la lipoaspiration est la deuxième intervention de chirurgie esthétique la plus pratiquée en France ? Largement connue de tous, cette technique permet de retirer les excès de graisse “rebelles”, à l’instar de ceux qui résistent à une pratique régulière du sport ou un rééquilibrage alimentaire par exemple. 

Reconnue pour sa précision, la lipoaspiration – que l’on connaît aussi sous le nom de liposuccion – s’effectue grâce à des systèmes vibratoires qui retirent la graisse de manière peu invasive. Si bien que les cicatrices post-opération ne mesurent désormais que quelques millimètres seulement.

Durée acte
1h à 3h
Résultat
3 mois
Vie Sociale
3 jours
Reprise Sport
4 semaines
Effet durable
A vie
Coût
2300€ à 4100€
01 02 03 04 05
DéroulementDe la séance
Étape 1 :
L'échange

Lors de votre première consultation, vous échangerez avec notre expert pour mieux cibler votre demande et vos souhaits. C’est aussi durant ce premier rendez-vous que nous nous assurerons de l’absence d’une trop grande fluctuation pondérale.

Étape 2 :
Le temps de réflexion

Parce que chaque acte esthétique nécessite un temps de réflexion, nous vous proposons de marquer un délai de 15 jours avant de vous recevoir pour une deuxième consultation.

Étape 3 :
L'examen clinique

Cet examen, c’est avant tout celui de votre peau et de son élasticité qui varie selon chacun. Pourquoi évalue-t-on la qualité de votre peau ? C’est simple : la lipoaspiration implique un redrapage qui consiste à enlever des bandelettes de peau et à retendre celle-ci. Par conséquent, une peau moins élastique aura souvent tendance à se replacer avec plus de difficulté. 

En fonction de cet examen clinique, nous pourrons déterminer la quantité de lipoaspiration possible sur la zone que vous souhaitez remodeler.

Étape 4 :
L'intervention

À l’exception d’opérations locales sur des zones très ciblées, la lipoaspiration s’effectue sous anesthésie générale et nécessite la plupart du temps une hospitalisation en ambulatoire. 

Dans le détail, votre opération se déroulera en clinique et plus précisément, dans une salle du bloc opératoire. Notre expert Seize mai vous retrouvera avant le début de l’intervention pour réaliser sur votre corps les dessins préopératoires. De cette manière, il pourra parfaitement visualiser lors de l’opérations les zones à lipoaspirer. Si vous avez la moindre question, nous vous invitons évidemment à la poser. Il faudra ensuite compter entre 1H et 1H30 d’intervention.

Étape 5 :
Le post-opératoire

Selon les cas et le volume de lipoaspiration, les douleurs sont variables. Il se peut toutefois que certaines zones soient plus sensibles que d’autres – à l’instar des hanches. Vous observez des ecchymoses (ou plus communément, des bleus) durant les jours qui suivent l’intervention ? Ne vous inquiétez pas, ils sont systématiques et disparaissent généralement sous 3 semaines. Les cicatrices millimétriques ne nécessitent quant à elles aucun soin particulier et les douches sont obligatoires dès le lendemain de l’intervention.

Pensez à bien suivre le traitement contre les phlébites par anticoagulation préventive prescrit par notre expert. Il se déroule sous forme d’injections réalisées par une infirmière tous les jours et ce, durant 15 jours suivant l’acte. Nous vous recommandons également de porter un vêtement de contention post-opératoire durant 1 mois – jour et nuit – afin de réduire les oedèmes. Sachez qu’il est aussi possible d’accélérer la résorption de l’œdème grâce à la pratique de massages drainant des zones opérées.

Dès votre sortie de clinique, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène de vie et notamment, de garantir un poids stable pour ne pas hypertrophier votre graisse dite superficielle. Si la pratique du sport est conseillée à terme, elle est en revanche proscrite durant 15 jours en moyenne après l’opération – tout comme l’éviction sociale à minima pendant 5 jours. 

Les résultats sont visibles dès le premier mois et peuvent encore évoluer jusqu’à 6 mois post-opératoire.

La volumétriepour la silhouette

À qui s’adresse la lipoaspiration ? 

Sachez que la graisse a aussi du bon ;  elle est avant tout une réserve énergétique et un isolant thermique qui protège l’ensemble de notre corps. Mais lorsque sa répartition n’est pas homogène, c’est aussi à elle que l’on doit nos amas de graisse. Qu’il s’agisse de notre cou, nos bras, nos hanches, notre culotte “de cheval”, nos cuisses, nos fameuses “poignées d’amour” ou même de la face interne de nos genoux, les excès de graisse peuvent alors être supprimés pour remodeler notre silhouette.

Parfois même, la lipoaspiration s’intègre dans une démarche plus globale. En quelques mots, on retire de la graisse sur une zone précise pour la réinjecter ailleurs – sur notre poitrine, nos fesses, nos seins ou même, pour combler le creux d’une cicatrice. C’est ce qu’on appelle le lipofilling.

En revanche, il n’est pas question ici de réaliser un tel acte chirurgical avec pour seul objectif de mincir – on ne perd

d’ailleurs que très peu de poids après une lipoaspiration ! De la même manière, cette opération ne s’envisage pas chez les personnes obèses et elle doit être mûrement réfléchie chez celles en situation de surpoids car il est essentiel d’avoir un poids stable pour réaliser une lipoaspiration. 

 

En quoi consiste l’opération ?

Au moyen de dispositifs appelés canules, la lipoaspiration consiste à prélever la graisse et ce, en profondeur, pour éviter de provoquer des vagues au niveau de la partie superficielle. Cela veut aussi dire que l’acte n’a pas – ou très peu – d’action sur la cellulite qui, elle, se trouve juste en-dessous de notre peau.

Pour simplifier l’extraction de graisse, les chirurgiens infiltrent d’abord de l’eau stérile dans la graisse pour aspirer plus facilement ensuite le combo graisse + eau. C’est notamment en raison de cette infiltration d’eau que surviennent les gonflements ou oedèmes post-opératoires.

 

TarifsLipoaspiration
Liposuccion 2300€ à 4100€
Prise en charge partielle par la sécurité sociale possible
Nos réponsesà vos questions
Vous avez des questions ? Nous avons les réponses.
Vais-je perdre du poids après une lipoaspiration ?

Comme nous vous l’avons mentionné plus haut, la lipoaspiration ne doit en aucun cas être envisagée pour perdre du poids. Il est avant tout question de modeler la forme du corps ; le poids perdu en conséquence sera donc très léger au regard des changements considérables de votre silhouette.

Le résultat est-il durable ?

Soyez rassuré(e), la graisse retirée ne revient jamais. Bien entendu, la graisse – notamment superficielle – reste quant à elle toujours présente et elle peut être amenée à se développer selon les variations de poids. Vous l’aurez compris,  le résultat est durable à condition que le poids reste stable.

Est-ce une opération douloureuse ?

Selon les cas, la quantité de graisse lipoaspirée et la zone traitée, les douleurs peuvent être plus ou moins intenses. Elles sont toutefois efficacement apaisées grâce aux médicaments antidouleurs prescrits par notre expert et la contention post-opératoire.

Y-a-t-il un volume de graisse lipoaspirée à ne pas dépasser ?

Sur le plan technique, il n’existe pas de véritable limite car il est tout à fait possible de réaliser des lipoaspirations de plusieurs dizaines de litres. Toutefois, lorsque nous retirons de la graisse, c’est aussi du sérum et des cellules sanguines qui disparaissent à leur tour. Pour se protéger des risques d’anémie importante, on considère alors qu’une lipoaspiration ne doit pas dépasser la limite de 4 ou 5 litres.

Peut-on répéter l’opération ?

Il est envisageable d’avoir recours à une lipoaspiration dans la même zone et ce, à plusieurs reprises. Mais cela reste un cas isolé. D’abord parce que l’acte de lipoaspiration crée des adhérences – notamment au niveau des hanches – et sa réalisation peut s’avérer plus difficile lors d’une seconde opération. Ensuite, parce qu’il ne semble pas logique de réitérer une lipoaspiration sur une même zone. Nous ne le répéterons jamais assez : la liposuccion d’un patient est durable tant que son poids est stabilisé. La nécessité de refaire l’acte de liposuccion signerait par conséquent une mauvaise hygiène de vie.